Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • Jour 8 - Un nouveau jour sous le signe de la solidarité

    Ce matin nous retournons sur le chantier d'hier.  Arrivés sur les lieux, nous remarquons une foule encore plus dense que celle de la veille : la convivialité et la spontanéité de nos échanges ont fait l'objet d'un bouche à oreille intensif, d'autres Rwandais venus de villages différents nous rejoignent dans cette chaîne solidaire.

    DSC_3423.jpg

    Aujourd'hui nous ne pourrons construire la maison entamée la veille.  Le travail ayant continué dans la journée d'hier, il devient trop technique (ou risqué car les murs sont hauts ?) et nous nous afférons à d'autres tâches.  Certains se réinsèrent dans la chaîne solidaire pour la boue ou dans la fabrication de nouvelles briques tandis que d'autres disparaissent des lieux. 

    DSC_3434.jpg

    DSC_3450.jpg

    Ces derniers réapparaissent quelques minutes plus tard : essoufflés, ils sont allés chercher des branches d'arbres pour la construction de la charpente.  C'est à 2 ou 3 qu'ils remontent les pentes escarpées de la collines et prennent conscience de l’aspect physique de ce travail ... et pendant ce temps, les Rwandais transportent ces mêmes troncs sans faiblir, parfois seuls !  Impressionnant.


    DSC_3458.jpg

    L'ambiance de travail est à nouveau au top, sous la direction d'un Théo motivé, nous enchaînons les chants toute la matinée.   Après une matinée bien chargée, il est temps de fêter ce moment tous ensemble.

    20180213_111856.jpg

    Les chants, les danses et les discours se succèdent.  Un nouveau moment hors du temps qui restera une nouvelle fois gravé dans nos cœurs. 

    20180214_121509.jpg


    Il est temps de quitter ces villageois attachants.  Nos retournons dans l'école professionnelle de la veille pour y manger notre pique-nique.  De nombreux étudiants y sont présents et, spontanément, nous initions un jeu de groupe.  Sourires aux lèvres, tous se prêtent au jeu (non sans une certaine difficulté à faire comprendre nos règles à certains Rwandais) dans une ambiance amusante et conviviale !  Une rencontre inattendue, des échanges culturels contrastés, du Move With Africa en plein !

    DSC_3495.jpg

    DSC_3516.jpg

    Après ce moment décontractant, nous reprenons la route pour rendre visite à différents bénéficiaires. 

    Nous commençons par une bénéficiaire qui nous fait visiter sa propriété et nous raconte son histoire.  Soutenue par Aprojumap, elle est devenue un réel modèle en partant de rien et se retrouve à présent à la tête d'une coopérative de maïs. 

    DSC_3565.jpg

    Lors de chaque rencontre, nous voyons concrètement ce que Eugène nous expliquait lors de notre rencontre avec les membres d'Aprojumap.  Ainsi, nous en apprenons par exemple un peu plus sur les fameux lapins "porte-monnaie". 

    DSC_3551.jpg

    En élevant des lapins, les paysans peuvent, en cas de coups durs, revendre quelques animaux afin de faire face à des dépenses imprévues.  Les lapins se reproduisant plus rapidement que des chèvres ou des vaches, les paysans ne se retrouvent pas sans rien en se séparant d'un ou plusieurs individus.  Il n'en serait pas de même si les paysans devaient revendre leur unique veau en détruisant de la sorte l'ensemble d'un travail long et important pour l'évolution de leurs conditions de vie.

    Nous poursuivons notre route et rencontrons un autre bénéficiaire.  Celui-ci nous en apprend un peu peu plus sur le crédit vache et le crédit chèvre puis nous emmène peu plus loin dans le village. 

    DSC_3613.jpg

    Quelle surprise d'apprendre qu'il est apiculteur dans une coopérative qui soutient le travail des personnes à mobilité réduite.  C'est avec une réelle curiosité que nous observons ses ruches et lui laissons nous expliquer comment ils parviennent à obtenir ce miel.  Après ce moment enrichissant, nous lui demandons s'il est possible d'acheter du miel de leur production afin de pouvoir soutenir leur coopérative locale et revenir en Belgique avec un miel Rwandais (au gout bien différent du nôtre).  La réponse étant positive, nous pourrons tous revenir avec un petit bout du Rwanda dans nos valises !

    DSC_3568.jpg

    DSC_3597.jpg

     

     

  • Jour 7 - Les mains dans la gadoue

    Muraho (traduction de bjr en Rwandais)


    En ce 7ème jour au Rwanda, nous avons enfin mis la main à la pâte ! Lors de cette belle journée, nous sommes allés rejoindre des bénéficiaires du partenaire local de l’association Entraide et Fraternité.  Chaque semaine, Aprojumap parvient à réunir un village entier afin que celui-ci aide une personne (ou une famille) en grand besoin à construire une habitation plus décente (ou simplement vivable).

    Aujourd'hui (et demain), nous contribuerons à la construction d’une maison plus confortable pour Thérèse. Une fois arrivés, nous nous insérons dans une organisation bien structurée !

    DSC_3308.jpg

    Certains doivent retourner le sol et l’humidifier pour obtenir une boue à laquelle des végétaux sont ajoutés.  François, un membre d'Aprojumap, nous insère dans cette grande chaîne solidaire.  Cependant, cette tâche ne sera attribuée à personne dans notre groupe : le travail est certainement trop physique pour nous et nous n'y serions pas des plus utiles.

    DSC_3336.jpg

    DSC_3342.jpg

    Un partie du groupe fait la chaîne pour transporter des paquets de boue d'un bout à l'autre du terrain.  Le travail commence dans la bonne humeur, les mains collantes et sous un soleil déjà bien présent !

    DSC_3322.jpg

    La terre est acheminée vers d'autres qui sont chargés de "mouler" des briques.

    DSC_3333.jpg

    Fraîchement obtenues, elles devront sécher pendant un minimum de 2-3 jours au soleil.  Le travail étant anticipé, des briques utilisables sont déjà prêtes.  En fonction de la demande, elles sont acheminées vers le chantier où les derniers sont chargés de monter les murs. Les briques doivent être disposées de niveau, des maçons sont donc présents, nous expliquent comment nous y prendre et nous conseillent.  Ici, pas de ciment, la terre est également utilisée pour réaliser les joints bien collants !

    DSC_3344.jpg

    DSC_3365.jpg

    DSC_3368.jpg

    La matinée se termine dans une bonne humeur générale et dans une ambiance bien chaleureuse : nous échangeons avec les bénéficiaires, nous chantons, nous dansons.  Chacun y mêle sa culture, mélange détonant de percussions, chants africains et de notre célèbre chenille.  


    Bien fatigués, nous quittons nos amis du jour et leur disons à demain.  Nous partons manger dans une école voisine puis, le ventre bien rempli, nous allons à la rencontre d'une coopérative de maïs soutenue par Aprojumap (comptant 263 membres).  Une première journée incroyable au cœur de l'action. 

     DSC_3405.jpg

    Sur le chemin du retour, nous nous rendons au centre administratif du district de Huye et y rencontrons la vice-maire.  Un moment agréable et instructif où nous abordons des sujets multiples tant notre interlocutrice se montre intéressée, franche et ouverte à la discussion

    DSC_3421.jpg